Fond-03-02.jpg

Analyse d’une séance de OUIJA

Séance de OUIJA du 22 mai 2021.

En présence de Maryline, J-François, Delphine, Chantal, Guy
Début : 16h42/44. (Attente : 2mn) Fin à 18h55 (soit 2h10)

Lorsque nous nous retrouvons entre amateurs de spiritisme, nous adorons faire une séance de OUIJA comme d’autres allument un barbecue (l’un n’exclue pas l’autre) et c’est toujours dans la joie et la bonne humeur que nos défunts et nos guides viennent à notre rencontre.


Voici mon analyse d’une séance, pour partager au-delà des mots : des émotions et des ressentis (et ils sont nombreux lors d’une séance de 2 heures).

En préambule à la communication, nous formons un cercle autour de la planche OUIJA en nous tenant par les mains. Ce simple rituel vise à provoquer la concentration et un changement d’ambiance. Chacun élève ses pensées où il le souhaite et appelle qui il veut.


En présence de nouveaux venus à notre table, je lis ce petit texte :

« En s'appuyant sur la sincérité du cœur de ses hôtes,
l'inconnu en demande se sent aimé et reconnu.
Il est alors guidé par la lumière qui lui a toujours été présentée,
mais que sa cécité provisoire lui masquait.
Ne pas fermer la porte, mais ouvrir son cœur n'est pas chose aisée ;
concevez que cela fait partie de l'apprentissage,
et les âmes de bonne volonté ne refusent jamais
les leçons du professeur nommé "expérience". »


L’attente nécessaire avant de percevoir un mouvement de la goutte (planchette du ouija) varie en fonction des présents autour de la table, des esprits qui se manifestent mais aussi de l’ambiance qui règne.
Elle peut durer de quelques secondes à 45 minutes (voire davantage).
 

Compte-rendu de séance

La goutte se déplace sur le "oui"

«  [Nous] Pour quelqu’un en particulier ?
— Non.

— Qui est là ?

(1) — David. Que de questions auxquelles je voudrais répondre, mais je suis aussi réfléchi que vous. Gardons à l’esprit que tout est à sa place.
Souffrir, c’est s’offrir la joie de vivre (Soleil de la planche).
Égarement est normal pour les humains.
Folie est plus vive que raison.
Ne craignez pas les évènements à venir, même s’ils vous font bondir. Purifiez votre atmosphère. Ne vous laissez pas entrainer dans la décadence annoncée. Vérifiez vos antennes.

— [Nous] Les antennes ?

(2) — [David] Tout est dans votre ressenti et votre cœur. Rien ne remplacera ces qualités extrasensorielles qui vous qualifient. Avez-vous compris ?

— [Nous] De quels évènements parles-tu ? 

(3) — [EOHDDF…] (esprit de passage- pensées pour l’aider)

— [David] Interférences.
Je réponds à votre question.

(4) Le chaos se situe chez vous et loin des scénarios catastrophe que vous calculez.
Créons ensemble nos valeurs futures.

(5) — [Nous] Est-ce que l’énergie de l’être et sa souveraineté spirituelle seront sauvegardées ?

(6) — [David] Tout corps étranger qui entre dans le corps humain affaiblit l’énergie.

(7) — [Guy] Même le vin rouge ? (lol) – [crise de fou-rire]

— [David] J’aime votre humour.

(8) Jamais faiblir en communication pour dénoncer des pratiques douteuses. Personne ne doit subir une pratique qu’il ne veut pas (en rapport à son libre arbitre). Ainsi, vous devriez comprendre que chacun est libre et ne pas juger sa décision. (Soleil de la planche)

— [Maryline] Que penser de la vaccination obligatoire des enfants et de la responsabilité des parents ?

(9) — [David] Le manque de solidarité entre les parents entraine un fort pouvoir des institutions sanitaires et réfléchir en conscience serait tellement profitable. Qui oserait se mettre en travers ?

— [Delphine] D’où vient cette différence entre les êtres ?

(10) — [David] Vos vies successives, bien sûr !

— [Maryline] Est-ce une question de fréquences ?

(11) — [David] Vous savez qu’il y a d’autres planètes qui sont plus évoluées et vous en faites partie pour votre évolution. Quelques milliards d’individus dans l’univers, c’est si peu.

— [Nous] Quel est notre rôle face à ces épreuves ? Quels sont nos devoirs ?

(12) — [David] Tout a sa place et vous avez demandé à vivre cette époque pour décider d’accompagner vos pairs dans ce passage. Quelle belle mission.

(13) — [Maryline] Mon fils ? Êtes-vous ensemble ? L’as-tu aperçu ?

— [David] Nous sommes partout et ensemble, pour former la grande famille des âmes évoluées.

FIN »

 

(14) Malgré le mot « FIN », nous reposons les doigts sur la goutte et :

«  [ ?] NODANUP…

— [Nous] Curiosité ?

— [ ?] Oui

— [Nous] Ouija pour la première fois ?

— [ ?] Oui

— [Nous] Es-tu seul ou accompagné ? »

Silence final !

Analyse

  1. Dès le début de cette séance, David, notre guide habituel du groupe spirite auquel j’appartiens avec Chantal, se manifeste avec son énergie caractéristique. Je précise que nos rencontres sont régulières depuis une décennie. Et comme toujours, il a été le témoin des discutions qui ont précédé la séance.
     

  2. Après son habituelle introduction, non dénuée de poésie, il répond à nos questions. À travers elles, il s’adresse très souvent à tous, au-delà de notre cercle spirite. Souvent s’abat sur le groupe, une étrange sensation de bonheur, lorsque les mots raisonnent de justesse.
     

  3. Voici l’exemple d’une "interférence". Combien d’entre nous ne l’auraient-ils pas qualifiée de "contact avec le bas-astral" ? Jugement déplacé n’apporte pas sérénité. Accueil, respect et compassion sont les garants de la paix. C’est pourquoi, chaque présent autour de la table y va de sa pensée bienveillante pour accompagner le visiteur de passage. Cette attitude, que l’on veut naturelle, s’accompagne toujours d’un sentiment de satisfaction.
     

  4. Notre guide ne manque jamais de de nous rappeler avec délicatesse, que l’actualité pesante influence nos perceptions de la réalité, sources de confusion.

  5. Les questions fusent et se bousculent dans nos têtes. Il est parfois très difficile de les synthétiser sur la feuille de saisie.
     

  6. Les réponses des guides sont souvent brèves mais très explicites, laissant le champ libre à la sensibilité de chacun.
     

  7. Un contact avec l’au-delà est toujours sérieux. Ce qui n’exclue pas la joie, la bonne humeur et l’humour auxquels « ils » aiment s’associer.
     

  8. Encore et toujours cette règle capitale : le respect du libre-arbitre.
     

  9. Réponse inattendue à une question pourtant précise. Toute la finesse de nos guides réside dans leur capacité à laisser le champ libre à chacun tout en appuyant sur ce qui est le plus important.
     

  10. Croire en l’au-delà et pas en la réincarnation, c’est comme regarder l’horizon et nier que la terre soit ronde.
     

  11. Petit rappel : nous sommes une infime partie d’un grand tout.
     

  12. Autre rappel : la loi de cause à effet : nous sommes responsables et le respect du libre-arbitre. Nous devons projeter notre regard au-delà de notre proche environnement.
     

  13. A question personnelle, réponse universelle et rassurante.
     

  14. Ce dernier dialogue est l’exemple de ce qui est communément appelé « ouverture de porte ».
    En prenant soin de remercier et de raccompagner avec respect et bienveillance cet esprit de passage, c’est une émotion bienfaisante qui s’installe en nous, ne laissant aucune place à la peur.
    (Mission accomplie)

 

La détente, la bonne humeur, la joie côtoient le respect, la bienveillance et la compassion.

La prédisposition à accueillir ce qui nous est offert restera toujours une source de surprises, d’inattendu et surtout d’imprévisible. Attendre, vouloir ou exiger une réponse n’apportera que la déception, le doute et souvent le regret.

La confiance en soi et la franchise sont des garde-fous bien plus efficaces que tous les rituels ou grigris de circonstance dont les esprits n’ont que faire.

Une intention sincère, portée vers l’évolution spirituelle plutôt que vers un quelconque intérêt personnel conduira plus surement vers l’immense satisfaction d’avoir connu ce qui est inaccessible aux intégristes religieux ou scientistes : la connexion à une vérité trop méconnue et galvaudée, souvent bafouée à tort.