Me suivre sur

Visiteurs

Ouija, facteur de l'au-delà !

Séance de OUIJA du 21 août 2018.

Le jour anniversaire de son départ, 10 ans après, jour pour jour, un ami d’enfance d’Élodie, la contacte lors d’une séance de ouija.

L’énergie qu’il utilise pour déplacer la goutte est extrêmement forte et précise, comme pour lui signifier son impatience et sa joie.


« Coucou, ma Chérie.
Je vais bien. Si tu pouvais le dire à ma famille.
Je m’occupe des arrivants qui ont eu des problèmes d’addiction et je gagne ainsi mon paradis.

- (Élodie) Veux-tu que j’en parle à ta sœur M. ?
- C’est mon souhait, mais ne brusque pas.
- Puis-je lui parler sans crainte ?
- Le bonheur reste subjectif et la famille terrestre ne conçoit pas celui-ci.
(La goutte du ouija se dirige vers le soleil, symbole de lumière et de gaieté)
- Est-ce que ta maman comprendrait ce discours ?
- Pas du tout !
Je suis désolé, leur souffrance ne m’appartient pas.
Revenir sur une vie passée ne peut que retarder son évolution.
(Soleil)
Ne croyez pas que la vie céleste soit de tout repos.
- Est-ce que tu es maintenant détaché de la vie terrestre ?
La goutte du ouija se dirige vers le soleil.
- Je vous aime. »


Cet esprit, extrêmement dépensier de son vivant sur terre (addiction) nous explique qu’il rattrape un peu de ses erreurs en accueillant des " arrivants " également sous mauvaises influences (alcool, drogues etc.), que la vie ET le travail continuent après.
Il demande, surtout, que sa famille accepte son départ, mais il sait que seule sa sœur est capable d’entendre ce discours, et avec beaucoup de tact.
Il nous rappelle que :
« Aimer, c’est aussi savoir laisser partir ».


Submergée par un étrange sentiment de surprise mêlée de joie, Élodie a oublié sa peine et ne peux pas retenir son enthousiasme.


Quelle merveilleuse soirée !
 

Lien vers l'article Facebook