Fond-03-02.jpg

Séance de guéridon (St-Gérand)

Guéridon-22-01-2022_St Gerand-02.jpg

Cette vidéo montre une expérience de spiritisme avec un guéridon (à la demande de Louis, mathématicien et physicien).

Elle est filmée dans des conditions lumineuses moyennes, avec un téléphone (plan large), fixé à un trépied.

Comme toujours avec le spiritisme, il y a beaucoup d’enseignements, pour qui veut bien s’ouvrir à la découverte des pratiques dissimulées et galvaudées par les élites matérialistes ou religieuses.
Ici, il ne s’agit que d’une expérimentation, sans but particulier autre que d’expérimenter, ce qui explique qu’elle ne soit pas structurée comme une séance préparée à l’avance. Nous étions une quinzaine de personnes, réunis pour une journée de partage (spiritisme, musique et philosophie).

Autour du guéridon, Sylvie, François, Chantal, Guy (cercle spirite) et Louis, le scientifique (Gilles filme).

Après une courte mise en condition (2 minutes), à notre grande surprise, le guéridon s’est animé au bout de 4 minutes d’attente seulement. L’énergie, tout d’abord modérée, s’est progressivement accentuée.
Quelques questions et réponses plus tard, nous savons que l’esprit qui se manifeste a vécu dans ces lieux. Il est décédé au 20ème siècle.

Son nom spirituel : DUBANIHY. Il a bien voulu s’identifier avec son dernier prénom terrestre : HELENE.


À la 22ème minute de la vidéo, le mouvement du guéridon nous oblige à nous lever.
À la 24ème minute, démonstration de la limite d’adhérence avec une inclinaison maximum du guéridon sur un parquet granuleux.
À la 26ème minute, le guéridon se met à tourner. Nous devons nous lever.
À 27’40", changement d’un participant. François se fait remplacer par Patricia.
À la 28ème minute, Chantal sort du cercle.
À 28’15", deuxième changement. Guy se fait remplacer par Gilles (propriétaire des lieux)
À la 29’45", inversion du sens de rotation.
À 30’20", nouveau changement de participant. Patricia laisse sa place à Marie-Laure.
À 30’40" arrivée de Martine.
32ème minute : on demande si le guéridon peut bouger sans que les participant le touchent. Réponse : non.
À 32’30", Gilles sort du cercle.
À la 33ème minute, demande de déplacement spécifique vers un endroit précis : il s’exécute à la 36ème minute, en pivotant autour des pieds car le parquet granuleux empêche de glisser.
À la 34ème minute, Sylvie se fait remplacer par François.
À la 37ème minute, fin de l’expérience.

Quelques déductions et conclusions :

Louis, le scientifique de l’équipe, est le seul à être resté du début à la fin de l’expérience.
L’énergie en action est stupéfiante. Sa mise en œuvre impose d’effleurer le guéridon avec les doigts. Ça ne fonctionne pas s’il n’y a pas contact, idem qu’avec la goutte d’un ouija.
Le sol en parquet très rugueux aurait pu empêcher la rotation du guéridon. « Hélène » l’esprit en contact avec nous, a trouvé le moyen de simuler une rotation en inclinant le guéridon et en pivotant autour d’un pied.
Elle a même répondu à notre demande de changer de sens de rotation et de le déplacer vers un point spécifique.
Une fois le mouvement du guéridon commencé, le changement des participants ne semble pas influencer l’expérience.
L’au-delà se prête volontiers à des expériences de spiritisme originales dès lors que la demande a un sens inspiré par l’évolution spirituelle et non pas des intérêts personnels. Ici, c’est un partage d’expérience.

Avec de la patience, du dévouement et un peu de persévérance, toute pratique spirite est accessible.
Remplacer l’exigence par de l’humilité, voilà un des secrets du succès, parmi d’autres.