Me suivre sur

Visiteurs

Article "La Montagne" du 16 juin 2017

Récits d’expériences d’écriture automatique et inspirée

« Je ne revendique pas le statut d’écrivain ; je suis un simple porte-plume au service de l’au-delà ». © photo richard brunel

Dans « Ils ont tant de belles choses à nous dire », conversation avec mes guides , son premier livre, Guy Faverdin relate les « expériences spirites » qu’il a vécues depuis 2011.

 

Aussi loin qu'il remonte, jusqu'au cœur de son enfance, Guy Faverdin a le souvenir d'une singularité : le besoin de s'isoler assez souvent, la sensation floue d'un « ailleurs », un au-delà, mais aussi « une révolte contre les croyances que l'on voulait m'imposer, contre l'église catholique notamment ».

Cette sensation de plus en plus forte et de plus en plus claire « que l'au-delà existe » restera pendant de longues années un jardin secret – ou en tout cas discret – pour ce Riomois qui passe sa carrière professionnelle dans les technologies et l'informatique, à France Telecom.

Pas facile d'échanger sur ce thème dans le pays de Descartes. Si « le mutisme forcé » lui pèse parfois, Guy Faverdin prend son mal en patience et poursuit son chemin au pays des mystères, en compagnie de son épouse, Chantal.

« L'intention de servir l'humanité »

 

En 2008, ils créent ensemble l'association Les Cygnes, à Saint-Beauzire, pour organiser des conférences avec des médiums. Le public est au rendez-vous, les « rencontres passionnantes » se succèdent, des portes s'ouvrent… L'association a pour objectif principal d'apporter une aide à des personnes en deuil. Dans Ils ont tant de belles choses à nous dire, conversation avec mes guides (*), Guy Faverdin relate ses « expériences spirites » vécues depuis 2011. « Ce livre n'a d'autre but que diffuser des messages que j'ai reçus au cours de mes expériences médiumniques (ouija, channeling, écriture automatique et inspirée) », explique celui qui se définit comme « un homme ordinaire, bon vivant, sans don ni privilège, juste avec le mérite d'avoir travaillé avec l'intention de servir l'humanité ».

Et qui est convaincu que « cette faculté de converser avec ses guides spirituels grâce au spiritisme est accessible à celui qui respecte certaines règles et dont l'intention vient du cœur ».

(*) Le livre est en vente à Clermont dans les centres Leclerc de La Pardieu, du Brézet, ainsi qu'à la librairie Les Volcans, à la Fnac… et infos sur le site.
guyfaverdin@yahoo.fr

Laurence Couperier