Le choix du Roi

Jean de la Fontaine nous offre sa 4ème fable consacrée aux vertus de l’humanité (sur les 7 annoncées) :

L’INTÉGRITÉ

2 séances OUIJA ont suffi, avec encore des leçons enseignées.

Bien que destinés à la poésie, ces contacts sont aussi rehaussés de remarques sur le présent terrestre.

Séance du 12 juin 2020 (durée 2h30).

« Jean (de La Fontaine)
— Nous sommes contents de te retrouver.
— Moi aussi. Notre lien demeure au-delà du temps. (la goutte se dirige vers le soleil de la planche)
Grande maltraitance a retenu notre attention et ces drames humains nous ont littéralement portés à agir plus que d’ordinaire car les coupables de ces actes malveillants devront être mis en lumière avant qu’ils ne masquent leurs délits.
Le coup de fouet est toujours plus douloureux après la caresse du cocher.

[…]

— Souhaites-tu nous parler de l’actualité ou nous dicter une nouvelle fable ?
— La fable vous attend et il reste ma façon de voir à partager.

 

(Puis il nous dicta les 41 premiers vers.)

[…]

— [Nous] Revenons à l’actualité, si tu veux bien.
— Alors que l’aube disparait ici, un autre jour se lève ailleurs.
Les lendemains de fête sont souvent plus durs que l’on pense, alors que les préparatifs nous ont coûté bien plus d’énergie. Mais c’est de la fête dont on se souviendra.
(soleil)

— Que penses-tu de cette folie des hommes ?
— Votre ligne directrice individuelle et collective est juste au carrefour connu de vos destins. Même si vous n’en voyez pas le bout, vous allez bientôt vous y reposer.

[…]

Mes lumières vous accompagnent dans ce monde qui résiste. »

Séance du 24 octobre 2020 (durée 2h15).

Une nouvelle fois, réunis autour de la planche OUIJA, JEAN DE LA FONTAINE, alors qu'il nous a rappelé, lors d'une précédente séance avec notre guide, qu’une fable incomplète attendait sa morale depuis cinq mois.

« Mes hommages. Je suis heureux de vous retrouver. (Soleil de la planche)
Sachez que nous compatissons.
Le conseil des sages vient de prendre une grande décision. Restez sereins.
(Soleil)
— Quelle décision ? Peut-on savoir ?
— Non.
— Pourquoi ?
— Qui saura vivra. Que chaque humain fasse son chemin et il saura.
Je dois rester muet.
(Soleil)
— Bonnes nouvelles ?
— Complètement. Plus de secret jusqu'à la 4ème phrase de la montée d'énergie qui a commencé jeudi [22 octobre 2020], mais le conseil des sages nous demande de rester silencieux sur leurs intentions car, entre les mondes du haut et du bas, il y a des espions. (Soleil)
Vous devez comprendre que les âmes désespérées peuvent être manipulées, ici comme dans l'inframonde, et servir de support pour intercepter la lumière.

— Qu’en est-il de nos difficultés de jeudi ? Nous avons souffert.
— Terre, homme, énergie liés dans la même toile.
Jeux d'échecs.

[…]

[Puis il nous dicta les 55 vers suivants]

Ballotés par cette actualité historique, nous, amis fidèles de ce cercle spirite, pourtant habitués à lâcher prise lors de nos séances, pensions que le plaisir de savourer encore la poésie de notre illustre fabuliste pourrait paraitre déplacé. Mais il a su nous rappeler, en douceur, à notre tâche inachevée. Et il nous est alors apparu évident que la valeur morale de ses fables brillerait à nouveau à travers le sombre tumulte des évènements, pour accompagner la transformation de la société vers un meilleur avenir.

Ainsi s’acheva la fable sur l’intégrité, 4ème d’une série de 7 dont chacune correspond à une vertu que l’humanité doit s’approprier à nouveau.

La première, dont le titre est « Le coq et le pigeon » traite de l’humilité

La deuxième, dont le titre est « Les 3 sœurs candides » traite de la patience

La quatrième, dont le titre est « Le chat et l’oracle » traite de la charité

La quatrième (celle-ci) traite de l’intégrité.

 

De quoi parleront les suivantes ?

Pour sûr, de vérité.

 

 

 

 

Reçu en 2 séances de ouija (les 12 juin 2020 et 24 octobre 2020) par Sylvie Chevalerias, François, Chantal, Guy Faverdin et Sandie.

LA FABLE DANS SON INTÉGRALITÉ (ici)

Me suivre sur

Visiteurs