Me suivre sur

Visiteurs

Le don d'organes

Comme toutes les questions qui vous tourmentent dans votre monde, vous connaissez les réponses présentes en vos cœurs mais vous n'osez pas regarder ce qui parfois tourmente votre mental. C'est en vous que vous devez trouver les réponses à vos questionnements et non dans la pensée collective qui envahit votre espace de libre arbitre. Gardez votre liberté de penser et vous saurez alors que l'amour du Un ne s'encombre pas de vos croyances et certitudes terrestres qui vous appartiennent.

Chaque cas diffère en fonction du progrès à réaliser et pour l'un, ce qui est un fardeau, pour l'autre devient son maître. Partager avec un défunt, ce que vous pensez être des mémoires, c'est aussi comprendre et accepter que la matière n'est qu'une conséquence et non une cause de vos souffrances. Soyez sûrs qu'elle est à votre service et non votre roi. Ce n'est que la puissance de vos intentions du cœur qui vous place dans l'acceptation ou le refus et non l'opinion de votre entourage et il est parfois bien plus facile pour vous de vous protéger en vous réfugiant derrière une pensée collective. Gardez votre indépendance, elle est garante de votre liberté et vous offre votre libre arbitre dans sa plénitude. Ne croyez pas en la baguette magique de votre voisin mais en la lumière qui vous éclaire vos nuits sans vous éblouir.

Pour le don d'organes, chacun puise ses croyances dans le résultat de son évolution et peu lui importe d'imaginer ce qu'il ne connaît pas. Pour l'un il est en vie grâce aux donneurs et aux artisans mais pour l'autre le regret et le remords lui barrent la route de la joie. La cause est toujours en vous et l'effet est votre bien.

Remerciez ceux qui par leur générosité ont pensé en pleine sincérité apporter et offrir de la joie car pour eux il n'y a que le cadeau qui a de l'importance.

Remerciez les artisans qui permettent cet échange et n'oubliez pas de vous remercier si vous en êtes le porteur. C'est l'amour qui doit alors vous éclairer et vos doutes disparaîtront avec votre gratitude.

Soyez dans nos cœurs comme dans les vôtres.