Me suivre sur

Visiteurs

Le départ volontaire (suicide)

Nous sommes souvent confrontés à l'ignorance de la part des humains sur un sujet qui ne devrait pas être un tabou de votre société car il est bien souvent ignoré et caché par la crainte de la honte.
Je viens vous entretenir de ce que vous voyez et croyez être ce qui est le plus terrible dans vos épreuves de parents, mais encore une fois, c'est le jugement d'une situation souvent demandée en conscience qui vous rend le cœur triste.

Sachez que ce qui vous libère en apparence, est en vérité un obstacle bien compliqué à expliquer car il dépend de chaque être et à des niveaux si différents de compréhension de la cause du geste. Nul ne peut donner raison ou tort à celui qui accomplit ce qui vous semble l'irréparable, mais qui, en réalité, n'est qu'une étape supplémentaire, gravie par vos chers disparus. Les causes sont bien souvent ignorées par ceux qui restent. L'imagination vous parait vous en donner la responsabilité alors que chaque être incarné dispose toujours de son libre-arbitre. Ceux qui restent souffrent, ce qui est bien légitime mais ne devraient pas endosser les responsabilités du geste car cela est entièrement la volonté du défunt. Cependant, la peine causée a également sa cause et sa raison d'être dans le déroulement de vos vies et choix demandés. Chaque acte de départ volontaire apporte son lot de progrès que vous ne comprenez qu'à travers une souffrance qui vous occulte la vérité. Le temps viendra où vous comprendrez que la liberté de chacun ne doit pas créer la peine des autres, mais vous n'êtes qu'au début de cette compréhension et la souffrance que vous vivez est trop lourde pour vous éclairer de sa source. Ne jetez la pierre à personne, ni sur le désespéré, ni sur les survivants car le temps et la raison montreront que les voies choisies sont toujours celle que le Un a autorisé. La victoire de l'amour sur l'ignorance met du temps à venir, mais a finalement toujours le dernier mot.

Pour ceux qui veulent partir.
Vous croyez trouver le néant en quittant votre monde car vous rencontrerez le doute et la souffrance, une fois le passage effectué. Ce ne sont pas des punitions offertes par vous ou votre créateur, mais le seul état de votre conscience qui prend réalité pour vous. La libération attendue ne saurait venir et vous satisfaire alors que vous avez occulté, pour un temps, les véritables raisons de votre venue sur terre. Mais le désespoir de la vie terrestre vous cache le véritable amour qui préside à vos vies. Les retrouvailles, parfois espérées sont difficiles à concrétiser en conscience, car la lourdeur de votre moi est provisoirement le voile qui peut vous séparer de vos objectifs. Mais rien n'est figé à jamais, pas plus vos douleurs terrestres que vos douleurs célestes.
Gardez confiance en vous, autant que vous le pouvez. Vous trouverez alors les ressources divines en votre cœur et les réponses se feront plus claires pour vous apporter la compréhension demandée.

Vous serez toujours accompagnés, quel que soit le jardin de vos promenades.