Me suivre sur

Visiteurs

Comme tout navire qui vogue vers sa destinée, apprenez à laisser de côté les signaux qui vous aident, pour conserver le cap demandé par votre âme. Vous pouvez vous amuser dans le port, mais la cargaison devra être livrée, tôt ou tard.

Les mots justes traversent sans crainte la cacophonie de l'ignorance.

Annabel

LES ORBES DYNAMIQUES
L’enquête imprévue (orbes et ouija)

 

 

 

 
 
 

Parfois Intéressé par le phénomène des orbes, je n’avais cependant que bien peu de connaissances et de certitudes sur ce sujet. Quelques photos, bien peu de vidéos, quelques conférences et discussions me suffisaient.

Les circonstances, que certains nomment « hasard » ont ranimé ma curiosité et m’ont gentiment guidé vers une série d’évènements que je n’ai pas demandés.

C’est ainsi que se sont succédés photos, vidéos, séances de spiritisme, messages de guides… et ressentis.

 

Pour bien comprendre cette enquête, je dois en décrire la chronologie.

G et F (qui pratiquent régulièrement le ouija avec un franc succès et que je ne nommerai pas par discrétion), se sont engagés dans l’achat d’une maison à Volvic (cité de l’eau et de la pierre).

Je les connais suffisamment bien pour leur accorder toute ma confiance sur leurs témoignages des événements qui ont eu lieu en mon absence.

 

Lundi 31 juillet 2017, dans la matinée, par un jour ensoleillé et sans vent, je les accompagne dans cette maison pour prendre des mesures en prévision de travaux et je leur propose d’inspecter la charpente. Face à la difficulté d’accès par la très étroite trappe, je leur suggère de prendre des photos et de filmer pour leur montrer le grenier.

C’est alors que sur l’écran de mon téléphone (Samsung Galaxy Note4), je vois s’agiter des orbes, suffisamment nombreuses pour que je sois obligé d’y prêter attention.

 
 
 

1ère vidéo du 31 juillet 2017
dans le grenier

Lundi 31 juillet 2017 soir, G et F décident, comme souvent, de faire une séance de OUIJA, sans aucun rapport avec l’activité matinale.

Sans avoir posé de question sur ce sujet, comme pour confirmer leur présence et nous aider à comprendre, les deux guides de F se sont exprimées spontanément :

DÉBORAH :
« Contente de revenir et de pouvoir parler. Ce matin, une pluie d’étoiles. Ils étaient tous là, anges, guides, êtres aimés. Vous avez poussé la porte. Joie, amour, parfums, ont exhalé. Vous verrez, cette maison est paisible. Depuis longtemps, elle vous attend… »

 

FRIDA :
« Très dans les étoiles, j’y étais, dans le fond, avec deux autres. Je me suis immobilisé un court instant. Regardez, prenez le temps, et oui j’y étais. Je crois bien que maintenant, on va se parler souvent... Du monde invisible, il y en a un paquet qui gravite autour de vous… »

 

Mardi 1er août 2017, matin, intrigués et curieux (on le serait à moins), G et F retournent sur place pour tenter une nouvelle vidéo. F filme avec son téléphone (également un Samsung Galaxy Note4) et RIEN, pas d’orbes, ni statiques ni dynamiques.

 

Vendredi 4 août 2017, matin, je décide de demander un petit message à mon guide (écriture inspirée) avant de retourner sur place. Voici ce qu’il me dicte :

 

« Nous sommes toujours présents à vos côtés et nous savons que le moment est venu pour que l’humanité connaisse les vérités cachées et prenne toute sa place dans la symphonie céleste voulue par elle et le Un. Il y a trop de combats à mener pour voir une fin heureuse remplacer tant de souffrance en si peu de temps mais, tout autour de votre Gaïa, de nouveaux messagers comme vous ont appris le langage de l’humilité et de la simplicité. Ne croyez pas que nous ignorons vos soucis, mais le mérite, acquis par vous, ne saurait rester sans but. Allez où votre cœur vous dit, communiquez ce que vous savez, et rien ne vous atteindra en vérité qui ne soit pour vous aider à grandir en conscience. Il sortira de ce travail d’investigation des vérités dérangeantes pour certains et encourageantes pour d’autres. Gardez le cap et vous serez entendus car les notes justes traversent sans crainte la cacophonie de l’ignorance. »

 

Ensuite, nous retournons tous les trois (G, F, et moi) tenter un nouveau film avec le journal local du jour (La Montagne) pour dater (drôle d’idée).

F et moi pouvons observer et filmer les orbes dynamiques qui sont de nouveau visibles sur chacun de nos deux téléphones, mais en moins grand nombre que lundi.

Cependant, elles restent invisibles à l’œil nu.

Une tentative de film avec un appareil photo compact Sony DSC-HX7V reste infructueuse car le flash ne s’allume pas en mode vidéo, contrairement aux téléphones.

 

 

 

Vidéo du 4 août 2017
dans le grenier

Redescendus au rez-de-chaussée, je filme dans le salon, les chambres et la cuisine, et surprise, il y a aussi présences d'orbes dynamiques, sauf dans la cuisine et en faible nombre.

 

Vendredi 4 août 2017, soir, nouvelle séance de OUIJA de G et F, mais cette fois, avec l’intention de poser des questions au sujet des orbes.

3 esprits inconnus de nous tous se sont spontanément présentés : BARNABE, ETIENNE et JEAN.

Après qu’ils se soient nommés, la question (non écrite) leur est posée : « As-tu un message ? »

BARNABE

- J’en étais, ce matin et pas des moins actifs.

- Où étais-tu ?

- Chez vous

- Vas-tu rester longtemps ?

- Oui, on s’y sent bien et vous aussi.

Quand elle sera finie, elle sera un petit bijou.

Votre spiritualité est forte et désintéressée. Nous aimons vous parler. Regarder.

Vous avez compris le sens de la vie et c’est bien. Vous faites plaisir avec des petits riens.

 

ETIENNE

- Moi aussi j’étais chez vous. Certes mon énergie était moins intense mais je me suis manifesté. De plus, dans quelque temps, une belle surprise qui donnera de la joie et amour.

- Qui es-tu ?

- Aucune importance, vous êtes tous des enfants de l’amour éternel.

 

JEAN

- Moi aussi j’étais dans le groupe.

On va vous guider dans vos travaux.

Surtout, ne focalisez pas sur nous, vous verrez, on est discret.

On vous aime.

(Les fautes sont volontairement conservées, le reste de la communication restera privée)

 
 
 

Dimanche 13 août 2017, retour sur place de G et F pour tenter de filmer avec un autre téléphone (Samsung Galaxy Grand Prime). Résultat convainquant puisqu'il y a encore des orbes dynamiques, mais en moins grand nombre et moins lumineuses.

​​Mercredi 16 août 2017, je demande un nouveau message de mon guide, comme pour m’aider à clore ce dossier.

Voici sa dictée :

 

« Vous êtes en recherche et vos préoccupations du moment sont bien éloignées de votre demande intérieure. Vous cherchez des réponses sur le fonctionnement de la vie et vous ignorez celles qui sont dans votre cœur, mais occultées par un mental bien fragile et un égo bien confiant. Sachez ressentir, apprenez à écouter le silence de votre cœur et vous en apprendrez alors davantage que par vos expériences qui ne sont que provisoires et non conditionnées par votre évolution spirituelle. Soyez justes envers vous, acceptez votre condition matérielle comme l’élève accepte l’école. Vous avez plus à apprendre en respectant votre condition qu’en revendiquant vos victoires.

 

Les orbes sont bien des manifestations des énergies que nous savons manipuler et comme des signaux lumineux dans la brume, elles viennent vous rappeler que vous naviguez à vue et non à cœur. Mais nous serons toujours ravis de vous manifester notre présence comme le phare qui éclaire, alors que vous ne vous doutez pas de celui qui est à la manœuvre. Gardez le sourire, gardez confiance, comme le capitaine garde confiance en la lumière qui traverse la brume. Mais comme tout navire qui vogue vers sa destinée, apprenez à laisser de côté les signaux qui vous aident, pour conserver le cap demandé par votre âme. Vous pouvez vous amuser dans le port, mais la cargaison devra être livrée, tôt ou tard. »

 

Quelques précisions :

 

G et F sont spirites depuis peu et pratiquent maintenant plus régulièrement que moi le OUIJA, quant à moi, vous savez que je reçois régulièrement, en écriture inspirée, des messages de guides spirituels.

Aucun de nous n’avait envisagé une enquête sur le sujet et personne n’en avait évalué son importance au départ. N’étant pas un « scientifique », je reconnais l’absence de rigueur scientifique que ce travail aurait mérité, mais comme il n’est pas à vendre, vous en tirerez vos propres conclusions.

C’est une saine curiosité constructive qui nous a motivé (et qui maintenant continue…) et à aucun moment nous n’avons eu l’idée de profiter de ce travail dans un autre but que de partager des connaissances.

Jamais nous ne nous sommes basés sur des connaissances acquises et nous avons accueilli sans limites, les échecs et les réussites.

Toutes les vidéos ont été tournées de jour mais avec les volets fermés.

L’accès au grenier par la trappe, depuis une chambre, impose que la porte de celle-ci soit fermée, donc impossible de créer un courant d’air. De plus, lors de la première vidéo du 31 juillet, la météo était totalement sans vent, ce qui n’était pas le cas le 2ème jour… sans orbes.

 

Ma conclusion :

 

C’est une expérience personnelle qui me permet, aujourd’hui, de tirer des conclusions sur le phénomène des orbes que nul ne sera obligé de croire et comme aurait si bien dit Einstein « la connaissance ne s’acquière que par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information ».

Ainsi, sans le vouloir, j’ai appris beaucoup de cette enquête, faute de tout comprendre et j’ai donné encore plus d’importance à mon ressenti et à mes intuitions. Je vais vous résumer ce qui me semble important. Je m’adresse aux esprits ouverts et tant pis pour les indéracinables sceptiques et les peureux chroniques, à qui je souhaite, humblement, de vivre, comme moi, une improbable expérience.

Aujourd’hui je parle de faits quand d’autres me rétorqueront leur opinion. Je sais que des avis en tous genres vont fuser, mais, rien de « la cacophonie de l’ignorance » ne pourra remplacer mes certitudes vérifiées par l’expérience. Je sais également que je ne suis ni un maître à penser ni un enseignant.

 

L’état d’esprit qui est présent chez tous les intervenants, d’ici et d’ailleurs, est d’une grande importance pour favoriser la communication spirite. Je parle de spiritisme car pour moi, toute forme de communication inspirée par l’au-delà mérite ce qualificatif. Ainsi, la sérénité, le désintéressement, le lâcher-prise sont autant de facteurs qui favorisent les contacts. Ne rien exiger, tout accepter dans la confiance, se sentir porté par un amour discret pour la sagesse, voilà aussi de bonnes pistes pour la réussite. Les orbes, dynamiques ou pas, ne viennent pas en fonction de notre volonté, mais par une intention qui nous reste encore incomprise totalement.

Dans le phénomène de la matérialisation des orbes dynamiques, le reflet lumineux du flash, renvoyé par un grain de poussière en mouvement parait une explication plausible, mais que penser des mouvements aléatoires, en petits groupes ou isolés, dans des directions antagonistes, avec des ralentissements, des arrêts et des reprises de mouvement, en nombres variables selon l’instant, etc… ?

Les fréquences de fonctionnement de nos appareils semblent coïncider avec celles des orbes qui ne sont jamais visibles à l’œil nu (à ma connaissance).

Les explications, données par les messagers de l’au-delà, sont laconiques sur l’aspect technique, ce qui me donne à penser que le plus important n’est pas dans le « comment » mais dans le « pourquoi ».

 

Lors du premier OUIJA, le soir du lundi 31 juillet, des guides ont apporté, par surprise, la confirmation de leur présence, ce qui, en soi, peut être considéré comme une preuve.

Les trois intervenants inconnus du deuxième OUIJA, le soir du vendredi 4 août, nous ont appris que les présences fantomatiques ne sont pas systématiquement dérangeantes, que certains esprits se complaisent à nous accompagner, simplement par amour ou par envie et qu’ils savent se faire discrets.

L’énergie dont ils disposent, varie en fonction des intervenants.

On ne peut rien leur cacher de nous et de notre vie.

L’amour vrai n’a pas de limites.

 

Inspiré par l’amour et le désintéressement, le spiritisme, sous toutes ses formes, nous ouvre les portes de la communication avec ceux qui nous aiment et nous guident dans le seul but de nous aider. Parfois d’autres âmes nous demandent de les aider à évoluer, d’autres encore nous accompagnent simplement, un bout du chemin.

Un ami nous suggère d’organiser un OUIJA sur place et une amie qui pratique la TCI (transcommunication instrumentale) nous propose de tenter une expérience conjointe. L’idée fait son chemin, mais nous devrons attendre l’achat définitif de la maison.

 

Vous avez compris que, bien que je ne sois pas un adepte des phénomènes paranormaux, je suis convaincu que les orbes peuvent parfois nous apparaitre visibles pour de bonnes raisons, dont les scientifiques sauront, un jour, nous expliquer le « comment ». Et si nous avons du mal à l’accepter avec notre mental qui veut toujours tout comprendre, c’est bien pour nous pousser à rendre leurs places légitimes à l’intuition et au ressenti qui nous expliquent le « pourquoi ».

Mais ne faisons pas une religion de ces manifestations, elles doivent rester une simple forme de signes, parmi d’autres, dont il ne faut pas attendre de messages clairs et élaborés. Toutes les orbes ne sont pas provoquées par l’au-delà, pas plus que toutes les chutes de plumes ou tous les cœurs dans les nuages.

Et rappelons-nous ces paroles :

« … comme tout navire qui vogue vers sa destinée, apprenez à laisser de côté les signaux qui vous aident, pour conserver le cap demandé par votre âme. Vous pouvez vous amuser dans le port, mais la cargaison devra être livrée, tôt ou tard. »

 

Reconnaissons que cette enquête reste mon expérience, qu’elle est très incomplète et qu’il vous appartient d’y adhérer ou de chercher votre vérité ailleurs.

Aujourd’hui, je m’autorise à remplacer le mot « circonstances » par « nos guides ».

 

Clap de fin (peut-être)

 

Ma page Facebook :              https://www.facebook.com/guy.faverdin

Ma page Facebook auteur : https://www.facebook.com/guyfaverdinauteur/

Ma chaine Youtube