Me suivre sur

Visiteurs

Préface de Christian CAMBOIS

J'appartiens, et j'en suis fier, au petit nombre de ceux qui ont insisté auprès de Guy Faverdin pour qu'il accepte enfin de rendre publics les messages qu'il reçoit régulièrement  de nos frères de l'au-delà.  Récepteur moi-même, j'avoue avoir été rapidement séduit par la beauté et la hauteur  des textes livrés par ses guides. Leurs messages, clairs et lumineux, emplis d'amour et de sagesse, s'adressent certes à Guy qui les reçoit mais ils parlent aussi à chacun d'entre nous.
Dans un langage élaboré et poétique, ils nous invitent fraternellement à museler notre  mental uniquement séduit par les apparences de la matière, à juguler notre ego, à  laisser enfin émerger, plus souvent, la part de conscience divine qui sommeille en nous, prête à jaillir puis à s'élever à la moindre de nos sollicitations
Nous partageons aujourd'hui un univers matériel étrange, violent, injuste et destructeur, fruit amer de l'addition de nos égoïsmes, que nous supportons tous de moins en moins. Pourtant, chaque jour, inconsciemment pour la plupart, par nos pensées, nos paroles et nos actes, sans cesse nous le nourrissons.
Comme celles et ceux, de plus en plus nombreux, qui, guidés par l'amour et animés par une intention pure, se sont approchés du voile de l'au-delà, Guy est un homme ordinaire, humble et discret, mais accueillant, ouvert, honnête et droit, certes conscient de ses doutes, de ses imperfections, mais animé par une foi solide en la survie de la conscience, soutenue par une confiance en l'avenir de l'homme.
Profitant positivement des expériences, bonnes ou mauvaises, imposées par le fil de son existence, Guy ne s'est pas enfermé dans la routine ou la soumission. Face aux difficultés que nous connaissons tous, sans céder à la facilité si courante qui nous incline à reprocher nos soucis à l'autre, il s'est rapidement posé les bonnes questions. Après avoir patiemment cherché les réponses  dans les livres de ceux qui nous ont précédé, il a cherché en lui.

Se souciant peu des vieilles certitudes, souvent édictées sans preuve, confiant en la droiture de son âme, il a osé un jour expérimenter les vieilles techniques pourtant si décriées du spiritisme (Guéridon frappeur, Ouija) avant de s'exercer à l'écriture automatique puis, plus tard, à l'écriture inspirée.
L'ayant précédé de manière heureuse sur les méandres de ce même chemin, je ne pouvais que le rencontrer. Le hasard, ange masqué du destin,  nous fit croiser nos routes au printemps 2014. Je n'ai rien oublié de cette première rencontre, chez Guy et son épouse. N'osant pas évoquer des « retrouvailles », j'ai toutefois immédiatement ressenti qu'une amitié naissait.
Honnête, Guy n'a jamais caché les doutes légitimes qui l'habitaient parfois alors que sa pratique s'aiguisait lentement, ni les questions persistantes, souvent sans réponse, qui dérangent, encore et toujours, notre mental accoutumé aux choses carrées.  Il s'en ouvre à nous comme il s'en ouvrait parfois à ses guides. Malgré le frein que peut représenter ce doute, il a poursuivi silencieusement son aventure intérieure, ouvrant chaque jour davantage son esprit. La qualité des messages qu'il reçoit témoigne à l'évidence des résultats de ce patient travail intérieur.
Comme tous ceux qui réussissent un échange positif avec nos frères de l'au-delà, Guy manifeste toujours une intention pure, un désir de connaissance, un don d'amour désintéressé.  Présidant, avec son épouse, une Association dédiée à l'aide aux personnes affligées par le deuil, il côtoie et connaît l'intense douleur et les longues souffrances issues de cette séparation apparemment définitive que nous semble encore la mort d'un proche. Par les manifestations et rencontres qu'il organise, il a volontairement choisi d'oublier momentanément la peine et de diffuser l'espérance en de belles retrouvailles.
Son livre que je vous invite à découvrir maintenant devrait vous permettre de renouer avec l'éclat de cette espérance. Il autorise aussi, au travers des mots choisis et des conseils précieux livrés par ses guides, une meilleure compréhension de l’Être, si éloignée des enseignements traditionnels des siècles derniers. Les guides insistent sur la nécessité d'accepter, de rester serein, sur la confiance en soi et en demain qu'il convient de cultiver sans cesse, en dépit des apparentes menaces qui assombrissent notre ciel, sur la simplicité des choses de la foi.

Alors que je parcourais son livre, j'ai tout particulièrement adoré cette phrase donnée par l'un de ses guides :

« Les justes se taisent et murmurent alors que les vendeurs de vérité tronquée crient et gesticulent dans leur temple de mensonge. »

Si je suis fier aujourd'hui que Guy m'ait fait l'honneur de me demander cette préface, je suis avant tout heureux qu'il ait enfin accepté de ne plus murmurer.

 

Christian CAMBOIS