Soirée découverte
pour des messages inattendus.

Séance de OUIJA du 4 novembre 2018.

Comme toujours, nous avons accueilli l’inattendu dans la sérénité.
La découverte de cette pratique a émerveillé nos invités d’un soir.


Quel ne fût pas l’étonnement d'Albert lorsque un esprit s’est présenté comme son frère jumeau lors d’une incarnation précédente, pour lui expliquer d’où vient son souci respiratoire actuel (asthme apparu à l’époque de son mariage).


« Pour quelqu’un ?
La goutte va vers Albert.
Est-ce que Albert t’a connu ?
- Léontine
- Est-ce que Albert t’a connu dans cette vie ?
- Non
Nous étions frères jumeaux, et séparés très jeunes a marqué notre âme à jamais.
Ta santé aujourd’hui en a dépendu beaucoup. Séparation douloureuse empêche de respirer.
La peur de se retrouver encore avec une moitié aimée qui peut mourir.

- Y a-t-il une guérison possible ?
- Tout peut arriver avec la foi. Cultive cela autant que tu peux pour récolter les fruits de ton jardin.
Soi confiant dans tout le potentiel qui est en toi. Je te sais courageux.
Mon frère, je t’aime. »

(Léontine dirige elle-même la goutte vers le mot "fin" du ouija. Il est 22h58 -38’.)


-+-+-+-+-+-+-+-


« HMEVTW…
MORT  »

(La goutte va vers la lune du ouija. L’énergie est très faible)
Nous comprenons qu’un esprit dans la difficulté s’est présenté à la table. Nous lui adressons des pensées de soutien et l’encourageons à demander l’aide de son guide. Nous l’invitons à se diriger vers la lumière où il est attendu et aimé. Puis :
« Merci pour lui »


Loin de nous enorgueillir de ces remerciements (qui semblent venir de son guide), nous en éprouvons une profonde satisfaction d’avoir réalisé cette noble tâche : aider une âme en peine.


-+-+-+-+-+-+-+-


Reprise.
La goutte va vers Catherine (qui pratique le magnétisme et le pendule)
« Est-ce que Catherine t’a connu dans cette vie ?
- Oui.
Joue avec les couleurs de l’arc en ciel et pianote sur le clavier de la vie où tu trouveras l’harmonie absolue.
- Es-tu un guide de Catherine ?
- Oui
- (Catherine) Peux-tu me dire ton nom ?
- Tanael. Es-tu contente ? (la goutte va vers le Soleil du ouija)
- Est-ce que je vais travailler avec toi ?
- Je suis toujours avec toi et tu grandiras loin vers ta destinée.
Oublie la souffrance de cette vie pour en valoriser le pouvoir.
Demain sera un jour nouveau pour avancer sur la route de l’évolution qui sera magnifique. »

(Évocation du papa de Catherine décédé)
« Vous êtes reliés par la fibre de l’amour qui n’a jamais de fin.
- Est-ce que l’odeur de tabac que je sens vient de lui ?
- Oui
Pierres, mains, pendule, objets de guérison utiles pour toi. Richesse de ton âme. »
(Tanael dirige lui-même la goutte vers le mot "fin" du ouija.)


Merci à la peur d’avoir laissé sa place à la curiosité bienfaisante.


Présents à la table : Albert, Catherine, Chantal, Guy, Léontine, un inconnu et Tanael.
Début : 22h16/20. (Attente : 4 minutes)
Fin à 00h05 soit 2h15.

Me suivre sur

Visiteurs