Me suivre sur

Visiteurs

Le ouija, un outil spécial et drôle.

 
 
 

Séance de OUIJA du 28 décembre 2017.

 

Une séance dans la simplicité mais remplie d’enseignements et qui a permis à un esprit égaré de retrouver son chemin.

Présents : Loïc (pour qui la séance est organisée), Colette (qui pratique l’écriture automatique), Chantal et Moi.

Réaction immédiate de la goutte (plaquette de bois que les doigts des participants affleurent, sensée se diriger vers les lettres)

Début : 21h00.

«Madeline » (Guide de Loïc)

 - (Loïc, face à la surprise) : Quel type de question puis-je poser ?

 - Mon ami très cher, comme je suis heureux de te parler ce soir. Je sais ton attente.  Pose les questions que tu veux.

 - Pourquoi ne puis-je pas communiquer directement avec toi ?

 - Tu arriveras, un jour où ton entêtement sera moins fort. Rechercher toujours la logique des choses est dans ton incarnation.

 - Concrètement, peux-tu développer ?

 - Nous admirons ta volonté à vouloir progresser mais il reste à parcourir un long chemin, qui te portera au ciel.

 - Que penses-tu de ma retraite dans un centre bouddhiste, la semaine prochaine ? (15 jours)

 - L’expérience de la connaissance de soi ne peut que t’apporter une ouverture spirituelle. Prends-la à pleins bras. Ouvres-toi pleinement et ta compréhension du monde sera merveilleuse.

 - Loïc pose une question d’ordre privé, faisant suite à un channeling (communication par l’intermédiaire d’un médium).

(Chute évidente d’énergie)

 - A N T S I I B E N

 - (Nous) Madeline ? (Colette se sent oppressée au niveau de la gorge)

 - non

Visiblement, un esprit égaré ou en demande s’est invité à la table. Nous élevons ensemble nos pensées de soutien et de conseil pour qu’il se dirige vers la lumière.

 - (Nous) Veux-tu de l’aide ? La goutte du ouija se dirige vers la lune (symbole de l’ombre ou de peine)

 - Au secours. Où dois-je aller ?

 - (Nous) Vers la lumière.

 L’oppression de Colette s’estompe, l’énergie d’origine semble revenir.

 - (Nous) Madeline, es-tu de retour ?

 - Oui

 Loïc repose sa question d’ordre privé.

 - Tu sais déjà beaucoup sur le sujet et je ne peux t’apporter plus que le message reçu [en référence au channeling]. Le ouija n’apporte que des vérités déjà connues.

 - (Loïc) Que nous réserve 2018 ?

 La réponse tarde à venir.

 - (Nous) Tu consultes ?

 - oui.

 Le temps des ajustements arrive et tu seras surpris et les voiles se déchireront.

 - Nouvelle question d’ordre privé de Loïc.

 - Je vois ton souci et ne peux pas entraver ton libre-arbitre car mon rôle se trouverait entaché.

 - Le mot de la fin ?

 - Cours mon protégé, mais fais attention de rester sur le chemin qui reste éclairé par ta lumière dorée.

 

- (Nous) Y-a-t-il un message pour Colette ?

 J. conjoint décédé de Colette se présente.

 …

 - (J.) Ma colombe, je suis ravi ce soir de pouvoir te parler par cet outil spécial et drôle.

 Lumière, amour, rire, joie, etc, vous emportent dans la ronde joyeuse de vos vies.

La goutte du ouija se dirige vers le soleil (symbole de lumière et de gaieté)

Fin à 23h30 (soit 2h30)

Une heure plus tard, Colette reçoit, en écriture automatique, d’un autre esprit qu’elle a connu, les mots suivants :

“Oui ma belle, moi aussi j'étais là mais il y avait trop de monde.

Ce n'est pas facile de se faire sa place par ce système trop lent et dépassé.

Nous étions nombreux autour de cette table.

Quand on entend vos questions, pour nous ce n'est pas facile pour que vous compreniez.

Nous, on vit dedans, vous à coté et entre nous, ce mur qui vous paraît étanche et qui n'existe pas pour nous.”

Mes observations :

 

Lorsque le rendez-vous est pris avec l’intention de comprendre le fonctionnement de la vie, loin de toute ambition personnelle, alors nos guides se présentent et répondent volontiers à toutes nos questions. Cependant, le respect du libre-arbitre restera toujours la règle que jamais un guide ne trahira, même sur une simple question de voyance.

Alors que l’humilité et l’acceptation mènent au lâcher-prise, la recherche de la logique et l’analyse cartésienne restent les principaux obstacles à la communication spirite.

L’accueil dans le respect et l’amour d’une âme en détresse sera toujours le meilleur rempart aux dérives. La satisfaction et le bonheur que nous retirons de ces expériences valent mieux que mille conseils de ceux qui manipulent les peurs.

Le ouija est un outil de spiritisme comme un autre. Il n’invente aucune vérité, il la transmet. (Ce n’est pas le burin qui façonne la statue, mais l’artiste.)

Néanmoins, il devient, à présent, une pratique qui peut paraitre archaïque face au channeling ou à l’écriture inspirée.

Mais il est tellement démonstratif...

Le changement n’en finit pas d’arriver !

Lien vers l'article Facebook